L’interview de Clem sans gluten

blogueuse clem sans gluten« Clem » ne peut pas manger de gluten car il attaque les parois de ses intestins et son système immunitaire. Ayant eu de graves problèmes de santé à l’âge de 14 ans, le bon diagnostique de son intolérance a été long à mettre en place.

Pourquoi un blog ? Le blog de Clem sans gluten est né pour ses amis, de plus en plus nombreux à lui demander ses recettes parce qu’eux ou leurs enfants devaient adopter un régime sans gluten.


  • Comment définiriez-vous le mode de vie « sans gluten » ?

Un mode de vie où les aliments naturellement sans gluten sont principaux : beaucoup de fruits et légumes, du poisson, un peu de viande. Le tout accompagné de céréales sans gluten. Mais c’est un régime alimentaire qui est très gourmand car il faut cuisiner à partir de produits bruts. On reprend contact avec les saveurs premières des aliments, avec les saisons, et l’on devient curieux des nouvelles saveurs et textures qu’apporte les céréales sans gluten comme le sarrasin, le millet, le quinoa, maïs, le sorgho, le teff, etc…

  • Comment êtes-vous venue à cuisiner sans gluten ? Souffriez-vous de symptômes ?

Je n’ai pas eu le choix, j’ai été diagnostiquée « Intolérante au gluten » en 2009. C’est une maladie auto-immune génétique qui m’oblique à exclure le gluten de mon alimentation pour toujours.

  • Quelles améliorations avez-vous pu constater en éliminant le gluten de votre alimentation   ? Ces « changements » sont apparus après combien de temps ? 

Les changements sont immédiats dans mon cas. Mais il m’a fallu environ 2 à 3 mois pour m’adapter complètement à cette alimentation. Nous vivons dans une société où le blé est à la base de tellement de chose qu’il faut un peu de temps pour bien identifier là où il se cache ( produits industrielles, mais  aussi sournoisement dans un sorbet, frites surgelées, dentifrice, shampoing, …)

  • Est-ce facile de vivre sans gluten ou est-ce parfois handicapant (quand on se rend chez des amis, quand on va au restaurant…) ?

C’est surtout compliqué lorsque l’on est hors de chez soi, en particulier au restaurant, où il faut jongler avec le menu et avec les contaminations croisées. D’où la chance d’avoir en France de plus en plus de restaurants respectueux des allergies et intolérances alimentaires.

Chez les amis, il faut en parler simplement, expliquer à l’avance que dans les légumes, viande, poisson  il n’y a pas de gluten, et que si il y a une sauce, il suffit de la mettre à part. Mon astuce est d’apporter le dessert : ainsi la maîtresse de maison n’a pas à se soucier de cela, puisque c’est souvent les pâtisseries sans gluten qui intimident.

  • Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite se mettre à la cuisine sans gluten ?

Commencer par se concentrer sur tous les aliments que cette personne aime et qui sont naturellement sans gluten. Par exemple moi j’aime le poisson, les légumes vapeurs et les fruits. C’est la base de mon alimentation et je me fais plaisir en achetant du poisson de très grande fraîcheur, et des fruits et légumes Bio  et de saison pour profiter d’un maximum de saveur.

Ensuite commencer à cuisiner les desserts avec des recettes simples : des muffins, des pain de campagne, des gâteaux faciles. Lorsque que l’on commence par des recettes simples, on les réussi mieux, c’est encourageant. Alors petit à petit on s’améliore et on se lance dans des recettes plus sophistiquées.

  • Quels sont vos aliments de prédilection ?

En aliment sans gluten, je dirais que l’amande et la poudre d’amande est la base de ma pâtisserie. D’abord pour les qualité nutritives, mais aussi car l’amande possède un haut pouvoir de satiété, ce qui est important lorsque l’on se nourrit sans gluten et donc que l’on digère facilement. Je mets de la poudre d’amande aussi bien dans mes muffins, cupcakes, gâteaux et pains.

Ensuite, j’ai toutes une collections de farines sans gluten pour adapter leurs saveurs à ma cuisine. En été, je consomme aussi beaucoup de quinoa en graines pour mes salades. C’est une excellente source de protéine végétale qui s’adapte à un grand éventail de salades.


Ses liens web /

Blog

Facebook 

Instagram