BIO LOCAL DE CHEZ NOUS – DIRECTION LANGON

Du 17 au 20 mars, Le Marché de Léopold, magasin bio historique de Langon, organise sa propre Saint Patrick. Un évènement bio local pour mettre en avant les brasseurs de la région. Cette initiative s’inscrit dans la volonté de l’enseigne de défendre au quotidien le savoir-faire des producteurs bio de la région. L’occasion de revenir avec Lionel Deloubes, directeur réseau, sur les valeurs d’un « commerçant » engagé dans la vie locale.

Le Marché de Léopold de Langon, vous nous en parlez ?

Le Marché de Léopold c’est presque une institution sur Langon. Il faut dire qu’on est là depuis longtemps ! Ce sont trois copains dont Benjamin Quiras, maintenant PDG de l’enseigne, qui ont eu la volonté d’apporter la bio ici quand ce n’était pas encore « à la mode ». Le magasin a ouvert en 2008 et certains clients sont là depuis le début ou presque. Idem avec nos producteurs et avec moi aussi (rires). J’ai commencé en tant qu’équipier polyvalent et je suis désormais directeur réseau. J’ai même rencontré Claire, ma femme, au Marché de Léopold alors on peut dire que c’est une vraie belle histoire !

Justement pourquoi avoir voulu ouvrir un magasin bio dans une ville comme Langon ?

C’est vrai qu’à l’époque c’était audacieux surtout avec la taille du magasin et le grand choix proposé mais il y avait une vraie volonté de rendre la bio accessible et de prouver qu’on n’avait pas besoin d’habiter la capitale ou une grande ville pour pouvoir mieux consommer. Et puis la Gironde est une belle région avec un terroir riche ! Il a fallu faire ses preuves auprès des producteurs au début de l’aventure mais aujourd’hui on est fier des liens qu’on a su tisser avec eux et avec nos clients.

Faire ses preuves, c’est-à-dire ?

L’équipe était jeune et arrivait avec un concept tout nouveau, plus grand, plus moderne. Il a fallu montrer qu’on souhaitait vraiment mettre en lumière le travail des producteurs et surtout qu’on ne voulait pas reproduire les schémas qui peuvent s’appliquer dans la grande distribution. A force de discussions et d’engagements réels on a réussi à les convaincre de travailler avec nous ! Aujourd’hui on a plus de 30 partenariats durables et solides qui se retrouvent dans tous nos rayons. C’est une belle victoire collective !

Quels engagements vous avez auprès des producteurs en tant que commerçant bio local ?     

On s’engage vraiment sur la durée avec des vrais volumes et on ne discute pas le bout de gras comme on dit ! On n’est pas là pour vendre leurs produits à prix « discount » ! Faire des produits de qualité qui plus est en bio, ça a un vrai coût ! L’idée c’est que nos producteurs puissent vivre correctement du fruit de leur travail. Ça semble logique non ? Attention, ça ne veut pas dire pour autant que les produits sont hors de prix mais ils permettent une juste rémunération. Bien sur quand on est une famille ça peut être plus compliqué de consommer bio et local et c’est aussi pour ça qu’on propose des solutions adaptées à chacun mais je pense qu’on peut tous manger du bio local, même si ce n’est qu’en parti.

Quelle différence ça fait « d’être bio local » à votre avis ?

Une grosse ! C’est hyper enrichissant à tout point de vue. Déjà, c’est un moyen d’avoir une consommation plus responsable et écologique. Côté qualité, ça n’a rien à voir non plus. Les produits sont faits de manière artisanale et on peut garantir une vraie fraicheur à nos clients.  Question approvisionnement, on voit aussi la différence par les temps qui courent ! Pendant le premier confinement, grâce à la Ferme du Chaudron Magique et Horizon des Bastides, on n’a pratiquement jamais eu de ruptures sur la farine par exemple, alors que les grandes marques ne pouvaient clairement pas suivre. Enfin, c’est très valorisant de participer à l’économie de sa région. C’est comme de l’entraide entre voisins !

C’est comme ça que vous résumeriez votre participation à la vie locale ?

Oui ! Chez Léopold, on aide nos producteurs à développer leur activité et nos clients à acheter des supers produits faits à côté de chez eux. La boucle est bouclée et tout le monde est content ! Je crois que la crise que nous traversons a prouvé à tout le monde l’importance de ces liens locaux justement. Et puis c’est aussi ça la bio ! On n’est pas uniquement là pour vendre des produits. Depuis le temps, certains producteurs font d’ailleurs presque partie de la famille. Mettre des noms et des visages sur des produits, ça leur donne une toute autre saveur.

Des noms, vous pouvez nous en citer ?

Les trente et quelques euh…(rires). Evidemment je plaisante !  Il y a par exemple Xavier Ducos, un de nos plus vieux partenaires en fruits et légumes. Comme je le disais plus haut, on peut aussi compter sur la Ferme du Chaudron Magique qui propose des farines de blés anciens, des pois cassés, du fromage de chèvre. Ils sont supers et proposent même des visites pédagogiques pour les scolaires. Côté hygiène, on retrouve Garobulle qui a d’ailleurs récemment obtenu la distinction « Meilleur produit bio ». Il y en a plein d’autres mais pour les connaitre, je préfère donner rendez-vous directement en magasin. C’est plus concret !

Un mot pour finir ?

Oui ! Rendez-vous du 17 au 20 mars pour notre Saint-Patrick locale. On proposera la découverte de quatre brasseurs bio du coin dont mon ami Vincent de la brasserie Moustous et un petit nouveau qui vient de rejoindre Léopold. Si vous voulez consommer bio de chez nous, c’est le moment ! Ah et j’oubliais… ménage de printemps oblige, on a aussi récemment mis en place un rayon vrac pour les produits ménagers !

Rendre visite au Marché de Léopold de Langon