Bon pour la planète, le vrac ça nous emballe

En France, plus de 8000 tonnes d’emballages sont jetés chaque année soit 161,6 kilos par seconde ! Imaginez-vous donc dans le reste du monde… Malheureusement beaucoup de pratiques, même dans notre pays vont à l’encontre du bon sens. Si en terme d’émissions de gaz à effet de serre, l’impact des emballages ne semble pas être aussi élevé qu’on pourrait le penser, il n’en demeure pas moins qu’ils sont un véritable problème pour l’environnement. D’une part, car lorsqu’ils sont mal gérés ou recyclés, ils finissent généralement en pleine nature ou dans nos océans causant alors de nombreux dégâts sur la biodiversité. D’autre part, parce que leur production, elle aussi, implique des répercussions écologiques.

Cependant, il ne s’agit pas non plus de diaboliser les emballages dans leur intégralité. Ils ont en effet, été une vraie avancée dans la conservation des aliments permettant donc de moins jeter. Hors, le gaspillage alimentaire est un autre fléau environnemental à ne pas négliger. Au final, comme pour toutes problématiques, rien ici n’est tout noir, ni tout blanc.

Du côté industriel, il est clair qu’un réel effort doit être fourni pour réfléchir à des packagings plus écologiques (sans suremballage notamment), mieux recyclables et sans danger. Mais à contrario, le consommateur, se doit également de changer ses comportements, d’opter pour des achats raisonnés en réfléchissant bien à l’impact qu’ont ses choix. Le monde de la consommation n’est donc pas l’affaire d’un seul groupe mais bel et bien d’un ensemble qui doit agir collectivement : fournisseurs, distributeurs, clients.

Chez Léopold, nous savons que le chemin à parcourir reste long mais nous croyons qu’à force de persévérance et de pédagogie, nous arriverons conjointement à avancer dans la bonne direction. C’est pourquoi nous consacrons beaucoup d’énergie à développer des solutions auxquelles nous croyons et le vrac en fait pleinement partie ! Dans nos magasins, s’il a toujours existé, le vrac concerne aujourd’hui de plus en plus de produits. Rien qu’en vrac sec, nous comptons environ 200 à 250 références bio (fruits secs, céréales, légumineuses, graines, pâtes, riz, biscuits, produits du petit-déjeuner, biscuits apéritif…). Sans compter sur nos machines en libre service comme celles à purée d’amande ou à pâte à tartiner ou encore celle pour moudre le café qui ont en plus de leur utilité propre, un côté ludique.

UNE ALTERNATIVE INTELLIGENTE POUR LIMITER LES EMBALLAGES MAIS PAS SEULEMENT.

Le vrac est aussi l’occasion de réfléchir à sa façon de consommer de manière plus globale en se posant les bonnes questions comme : de quelle quantité ai-je vraiment besoin ? Comment conserver au mieux ce que j’ai acheté ? Qu’est-ce que je peux cuisiner avec ça ? En d’autres termes, c’est apprendre à redevenir acteur de sa consommation. Si vous n’êtes pas encore totalement initié(e) au vrac, sachez qu’il n’y a rien de compliqué en soit pour vous y mettre. Cela demande simplement une petite organisation de départ.

LE VRAC, UNE VALEUR SÛRE ?

Comme tout le reste de nos produits, ceux en vrac sont soumis à des contrôles stricts qui portent notamment sur la vérification des garanties bio, des balances, de l’information des consommateurs en magasin… Nous collectionnons et détenons les certificats et licences valides de nos fournisseurs afin que la traçabilité soit complète, nous mettons à disposition des clients un classeur répertoriant toutes les informations quant à la présence d’allergènes, etc. Alors oui, le vrac chez Léopold est OK !

Côté offre, l’intégralité du rayon est également en train d’être repensée grâce à l’aide de Joachim Rambeau, notre coordinateur métier vrac. L’idée : pouvoir répondre aux attentes des clients sur des questions comme l’origine et la qualité. Ce qui passe notamment par la mise en place de partenariats avec des fournisseurs possédant de vraies filières que nous souhaitons valoriser. D’autant qu’elles sont un moyen de connaître parfaitement les conditions dans lesquelles sont produites les références commercialisées.

POUR BIEN FAIRE VOUS AUREZ BESOIN :  

– de pots en verre pour stocker vos denrées. Pas besoin d’en avoir trop dans la mesure où vous pouvez acheter des quantités réduites de produits et donc les faire tourner !

– de sacs à vrac ou des contenants pour faire vos courses . Oui ! Chez Léopold, nous acceptons que vous veniez avec vos propres contenants ! Notre balance est d’ailleurs faite grâce à un système de tare. Nous avons bien entendu des sachets krafts disponibles en magasin si vous en avez besoin. Pensez d’ailleurs qu’ils peuvent servir plusieurs fois !

– d’idées recettes pour faire votre liste. Rien d’obligatoire, on est d’accord ! Mais en essayant de programmer à l’avance vos repas, vous pourrez opter pour les bonnes quantités et gagner du temps. Avec une liste établie et un jour défini pour vos courses, vous pourrez aussi prévoir tout ce qu’il vous faut pour aller en magasin (sacs à vrac, cabas, etc.) !

À la page suivante, rencontrez Joachim Rambeau, référent métier.