Bon pour la planète, le vrac ça nous emballe

JoachimComment travailles-tu les provenances des produits en vrac chez Léopold ?

J.R : Ça dépend ! Concernant les origines, nous privilégions les pays producteurs historiques (ex : les cafés viennent du Congo, Honduras ou Pérou / le quinoa réal de Bolivie / les fruits secs de Turquie, du Ghana, des Philippines, …). Quand c’est possible, nous valorisons aussi les produits français et cherchons à les développer mais avec une démarche cohérente. Par exemple, nous travaillons en ce moment sur un vrai partenariat avec une coopérative française régionale de céréales, graines et légumineuses ! Nous favorisons aussi le vrac local quand on peut ! Pour exemple, les magasins de Limoges et d’Angoulême sont approvisionnés par la Ferme de Chassagne située en Charente qui est une coopérative de producteurs de céréales et légumineuses. Le magasin de Poitiers St Benoit bénéficie d’un producteur de quinoa français et de lentilles vertes (EARL Charrais dans le 86) et celui de Villeneuve-sur-Lot bénéficie d’un producteur de lentilles vertes et de pois chiche certifiés Demeter (La Ferme du Bequi dans le 47).

Le prix du vrac, tu en penses quoi ?

J.R : Concernant le prix, nous essayons toujours de le rendre le plus accessible possible au rayon vrac. Cependant,
je mets un gros bémol aux idées préconçues sur le fait qu’il est toujours moins cher que l’emballé. Déjà, parce qu’il faut parler à qualité équivalente. Un produit premier prix emballé en GMS sera toujours moins cher qu’un produit en vrac de qualité supérieure en magasin bio. Et puis, il faut aussi prendre en compte le fait que le rayon vrac nécessite beaucoup plus de travail pour qu’il soit bien tenu ! La question du « prix » au rayon vrac par les consommateurs devrait selon moi être remplacée par une question d’engagement vers une démarche « anti-gaspi et zéro-déchet ». Acheter au vrac ce n’est pas acheter moins cher mais c’est acheter mieux et au plus juste.

Le vrac d’aujourd’hui est-il dynamique et moderne, selon toi ?

J.R : Oui ! Il y a eu plein de progrès sur l’offre. Elle est désormais large et adaptée aux nouveaux modes de consommation avec des produits tendances. On trouve maintenant des mélanges de légumineuses et de céréales (préparation express), des mélanges veggie, des produits apéritifs ou des produits petit- déjeuner plus gourmands. C’est un rayon qui se doit de bouger de plus en plus car les consommateurs attendent du changement dans l’offre produit. Pour cela, les fournisseurs ont mis un énorme focus depuis 2 ans au développement et aux tests de nombreuses nouveautés. Dans le long terme notre objectif et d’apporter de la saisonnalité sur ce rayon avec des références uniquement présentes en hiver et d’autres en été.

Et le vrac liquide ?

J.R : Concernant le vrac liquide alimentaire, nous avançons sur le sujet. Nous avons équipé nos nouveaux magasins cette année et nous allons continuer à le développer sur les prochains. C’est un sujet complexe notamment au niveau de la traçabilité et de l’hygiène qui se doivent d’être irréprochables. Comme la consommation pour l’instant est plutôt incertaine, il faut qu’on soit très vigilants. L’idée n’est donc pas de développer d’un seul coup partout mais d’y aller petit à petit. Par contre, si tout se passe bien, le vrac ménager, lui, devrait voir le jour très prochainement dans nos nouveaux magasins et être dupliqué par la suite dans l’ensemble de nos points de vente.

Est-ce que la COVID a bousculé la consommation au rayon vrac ?

J.R : La consommation vrac avait bondie ces dernières années or depuis la COVID, elle a nettement reculé. Pour cause, il y a eu une peur des clients par rapport à l’hygiène et donc un repli sur les produits emballés. A nous en magasin, de rassurer et de procéder au contrôle et au respect des mesures d’hygiène (qui ont été renforcés depuis la crise). Néanmoins ce rayon reste attrayant et je reste confiant quant à un redéveloppement dans les mois à venir. Dans plusieurs de nos magasins cette année, le rayon vrac a été entièrement rénové et nous recueillons de nombreux commentaires positifs (plus moderne, plus clair, plus pratique, plus grand…). Cela nous permet de le revaloriser et de lui redonner une place centrale dans le magasin !