La folie du Bao

chicken-bao-2186519_1280Apparu aux alentours du III ème siècle dans la région de Pékin, le BAO est à l’origine une petite brioche cuite à la vapeur.

Son nom « baozi » signifie petit sac. Un petit sac d’une douceur soyeuse et d’une incroyable texture de coton…

En-cas populaire pour des millions de chinois, le bao est aujourd’hui propulsé dans le monde entier en nouvelle star de la street food.

Son secret ? Une incroyable texture de nuage …


Il existe toutes sortes de bao: grands petits, salés, sucrés, lisses ou ornés de plis … Tous ces petits pains vapeur peuvent être fourrés d’une multitude de manières différentes. À la viande, aux crevettes, aux légumes, aux haricots rouges, etc … Il en existe même une version nature, appelée « mantou ».

Il y en a pour tous les goûts !photo-1534322198199-4bdb78c71f22

À Shanghai par exemple, il est appelé « Xiao Long Bao ». Il est plus petit et confectionné à partir d’une pâte plus fine.

On le nomme « Char Siu Bao » à Hongkong, où il est sucré, avec une pâte qui ressemble à de la brioche et une farce composée de viande de porc caramélisée.

À Taixwan, on l’appelle le « Gua Bao ». Il prend la forme d’un petit sandwich que l’on garnit après la cuisson du pain….

Vous l’aurez compris, la liste des variantes est longue …

Mais pas de panique, il n’y a rien de compliqué !
À la base de la recette, toujours les mêmes ingrédients : de la farine de blé, de l’eau et parfois d’autres farines comme de la farine de soja ou de maïs…

Le moment le plus délicat reste encore le pliage de vos petits chaussons qui doivent être les plus réguliers possible. 

Prêt ? À vos bao !