Les élixirs floraux

Avez-vous déjà remarqué ces curieux petits flacons en verre opaque munis d’une petite pipette, dans les rayons de vos magasins bio ou pharmacies ? Ils évoquent parfois les flacons d’huiles essentielles ou de teintures mères des grandes traditions de l’herboristerie. Mais savez-vous vraiment ce que sont les élixirs floraux ?

Les élixirs floraux (dont font partie les fleurs de Bach) sont des préparations à base de fleurs qui s’adressent à nos états émotionnels, à notre bien-être psycho-émotionnel. Les fleurs ont une place toute parti- culière dans nos cœurs et nos vies. On offre des fleurs à l’être aimé, elles amènent de la gaité à une maison, on en extrait les parfums les plus fins et enivrants… on leur attribue même un « langage », une symbolique pour faire passer des messages. Dans les temples et églises, c’est une offrande incontournable que les hommes font à leur(s) Dieu(x). On va jusqu’à manger des fleurs dans les restaurants les plus raffinés.

Les fleurs sont tout simplement essentielles à notre survie. C’est grâce à elles, par leur fécondation, que la nature nous offre fruits et légumes en abondance. Si la fleur densifiée en fruit nourrit notre corps physique, se pourrait-il que la fleur fraîche et délicate puisse nourrir notre corps subtil, émotionnel et notre âme ?

Les découvertes étonnantes d’un médecin anglais

Dans les années 1930, un éminent médecin chercheur anglais, le Dr Edward Bach, cherche à soigner les pathologies de ses patients en s’adressant à la cause des maladies. Ce médecin visionnaire est convaincu que les troubles du corps physique trouvent leurs causes dans les souffrances émotionnelles (c’est ce que l’on appelle aujourd’hui le lien psycho-somatique).

Ses observations l’amènent dans un premier temps à constater un lien surprenant entre bactéries intestinales (ce que l’on appelle la « flore intestinale »), état émotionnel et état de santé. Il mit alors au point des préparations à base de dilutions homéopathiques de bactéries intestinales qui rencontrent un succès certain sur l’état de santé physique et émotionnel des patients.

élixirs florauxEn cherchant à simplifier sa méthode, E. Bach s’aperçoit que les fleurs fraîches et sauvages ont également la propriété d’apaiser les états émotionnels et donnent les mêmes résultats que ses dilutions de bactéries ! Ce constat révolutionne toute son approche et il s’investit alors totalement dans l’étude des propriétés des fleurs. Ce travail intense lui permet de sélectionner douze fleurs correspondant chacune à un tempérament émotionnel spécifique. C’est ainsi qu’il réalise ses premiers élixirs floraux.

Les résultats sont particulièrement enthousiasmants, à tel point que le Dr Bach publie un premier ouvrage sur la thérapie qu’il vient de mettre au point : « Les douze guérisseurs ». Cependant, sa pratique clinique l’amène à rencontrer des profils émotionnels plus complexes, pour qui ces premiers élixirs floraux ne suffisent plus. Il reprend donc ses recherches et identifie sept nouveaux remèdes.

La thérapie florale gagne alors en efficacité et permet d’aider plus de patients. Peu avant sa mort, Edward Bach ajoutera finalement dix-neuf autres élixirs de fleurs à ces deux premières gammes pour couvrir l’ensemble des états émotionnels qu’il a pu observer, pour un total de trente-huit remèdes floraux connus de nos jours sous le nom de « Fleurs de Bach ».

La rapide évolution de nos sociétés ces dernières décennies a vu apparaître de nouveaux états émotionnels, plus complexes, qui n’étaient pas rencontrés à l’époque du Dr Bach. Dans les années 1980, de nombreux chercheurs aux quatre coins du monde ont repris les recherches sur les propriétés harmonisantes des fleurs.

En France, Philippe Deroide a mis au point une gamme de 96 élixirs floraux contemporains européens (vendus sous la marque Deva), permettant une approche plus actuelle de nos états émotionnels, avec encore plus de subtilité, de profondeur et de finesse tout en continuant à respecter la méthode originelle du Dr Bach et le lien sacré qui unit l’homme et la nature.

Citons également d’autres éminents chercheurs : R. Katz & P. Kaminski en Californie, Ian White en Australie, Vincent Belbèze au Chili et bien d’autres de part le monde qui ont, chacun dans leurs régions, ouverts leurs yeux et leur cœur à ce que les fleurs qui les entouraient pouvaient nous apporter.

Comment sont préparés les élixirs floraux ? 

Déjà au XVIe siècle, le médecin et alchimiste Paracelse recommandait la rosée des fleurs pour apaiser les états émotionnels. Bien des traditions ont utilisé les fleurs pour soigner les émotions, notamment les égyptiens et les aborigènes d’Australie.

Mais récupérer la rosée des fleurs tous les matins est un travail fort laborieux pour un résultat bien mince. Pour que les fleurs puissent aider le plus grand nombre, le Dr Bach a mis au point une méthode appelée « solarisation ». Cette méthode consiste à cueillir les fleurs tôt le matin et de les déposer sur une vasque d’eau de source que l’on laissera en plein soleil durant plusieurs heures.

La fleur va alors imprégner l’eau de son précieux message harmonisant sous l’effet des rayons du soleil, tout en douceur. L’eau informée ainsi obtenue est mélangée à du cognac bio afin de stabiliser la préparation et assurer une bonne conservation énergétique et bactériologique : on appelle cette préparation l’élixir mère.

Cet élixir mère va ensuite être dilué et dynamisé (principe bien connu en homéopathie pour augmenter l’efficacité d’une préparation) afin d’obtenir le produit fini tel que commercialisé, appelé élixir floral. Notons qu’à la fin de ses travaux de recherches, le Dr Bach a recommandé pour certaines fleurs une variante de sa méthode de solarisation, avec ébullition.


Guillaume Buissart

Guillaume Buissart est naturopathe, iridologue, praticien en médecine traditionnelle tibétaine et spécialisé en élixirs floraux depuis 15 ans.
Membre d’Edelweiss (la fédération des experts en élixirs floraux), il propose tous les ans des formations complètes aux élixirs floraux (bach et contemporains européens). Il consulte sur Mérignac (33) sur rendez-vous au 06 65 42 42 19. Plus d’informations sur www.naturo33.fr