Les huiles alimentaires bio

Frire, cuire, mariner, assaisonner, ou parfumer… l’huile végétale est indispensable pour les papilles mais également pour la santé. En effet, l’organisme n’étant pas en mesure de fabriquer les acides gras, ils doivent être fournis impérativement par l’alimentation et devinez quoi ? Les huiles végétales bio en sont gorgées !

huiles végétales

Qu’est ce qu’une huile végétale bio ?

L’huile bio est faite à partir de graines bio dont les cultures respectent la planète. Elle est extraite à froid c’est-à-dire qu’elle est extraite uniquement par des procédés mécaniques sans recours à des produits chimiques ni à la chaleur. Toutes ses qualités sont ainsi conservées contrairement aux huiles conventionnelles dont le raffinage engendre une altération du produit sur le plan nutritionnel et gustatif.

Les acides gras se répartissent en 3 catégories :

  • Les acides gras saturés (comme ceux que l’on trouve dans le beurre, les viandes, le lait) qui, consommés en excès, ont tendance à favoriser les maladies cardiovasculaires (les huiles végétales en renferment relativement peu).
    >  Huile de coco et huile de palme
  • Les acides gras polyinsaturés, qui sont les plus « intéressants » (ce sont notamment les oméga-6 et les oméga-3).  Ces acides gras sont dits « essentiels » mais doivent être apportés dans des proportions équilibrées.
    >Omegas 3 : Cameline, chanvre, noix, lin…
    > Omegas 6 : Tournesol, sésame, noix, carthame
  • Puis, les acides gras monoinsaturés, riches en oméga-9, favorable sur la fonction cardiovasculaire, le taux de cholestérol et de diabète, ainsi que sur le syndrome métabolique.
    >Omegas 9 : Olive, noisette, colza

Il est donc important de se procurer l’ensemble de ces acides gras dans des proportions équilibrées, en associant par exemple différentes huiles.

Mais quelles huiles choisir ? Pour quelle utilisation ? Nous vous aidons à y voir plus clair …

huile d'olive

L’HUILE D’OLIVE

C’est une huile riche en vitamines et en oméga 9 qui a de nombreuses vertus. En effet elle prévient des infections, est sédative et laxative, mais elle a également des vertus digestives.

À savoir : Une huile d’olive vierge est une huile qui n’a pas été coupée avec d’autres huiles d’olive. C’est une huile dite « pure ». Une huile d’olive extra vierge, est une huile vierge issue d’une première pression à froid, c’est-à-dire qui a été extraite par des procédés mécaniques uniquement, sans recours à des produits chimiques ni à la chaleur.

Côté cuisine : vous pouvez l’utiliser aussi bien crue que cuite. En effet, l’huile d’olive est peu sensible à l’oxydation et ne s’altère donc pas avec l’augmentation de température. Sa teneur en Oméga 3, 6 et 9 fait d’elle l’huile idéale pour une utilisation quotidienne.

 

huile de colzaL’HUILE DE COLZA

C’est une très bonne source d’oméga 9 et elle est pauvre en graisses saturées. Elle est parfaitement recommandée pour tous ceux qui veulent limiter les risques cardiovasculaires, réguler leur cholestérol ou stimuler  l’activité cérébrale. 

Côté cuisine : l’huile de colza bio, non raffinée, est plus fragile. On la réserve pour l’assaisonnement. Associée à l’huile d’olive, elle constitue un mélange très intéressant pour la santé.

 

huile de sésame

L’HUILE DE SÉSAME

Bien équilibrée en Oméga 6 et 9, elle est également riche en d’antioxydants. À l’inverse, elle est pauvre en graisses saturées (8% à 10%). Cette huile a de nombreuses vertus elle est notamment : Anti-infectieuse, fortifiante hépatique, protectrice cardiovasculaire et anti-oxydante.

Côté cuisine : L’huile de sésame s’utilise aussi bien crue que cuite et apporte une saveur orientale à vos plats. Elle se conserve longtemps. Cependant, elle dégage une odeur désagréable si elle est trop chauffée. On la préfère donc à froid pour les salades et crudités.

 

huile de noixL’HUILE DE NOIX

C’est une huile équilibrée en Oméga 3 et 6. Elle permet de faire baisser le taux de cholestérol dans le sang, mais elle est également un excellent anti-inflammatoire, anti-parasitaire et elle permet aussi de protéger le système nerveux et les cellules cérébrales.

Côté cuisine : elle se consomme exclusivement crue. En salades (de préférence amères), sur des légumes (carottes, les haricots…) ou encore sur du poisson grillé. Fragile, cette huile doit être conservée au frais, car elle rancit assez rapidement.

 

huile de tournesolHUILE DE TOURNESOL

C’est l’huile qui contient le plus de vitamine E, mais elle n’est cependant pas adaptée  à nos besoins quotidiens car elle est trop pauvre en Oméga 3. Cette huile végétale est donc à utiliser avec modération, car elle peut augmenter la tension artérielle et les inflammations diverses… 

Côté cuisine : L’huile de tournesol peut être cuite sans problèmes, mais ses qualités nutritionnelles sont détruites avec la chaleur. Ainsi, elle est par exemple idéale en salade.

 

À la poêle

Il est préférable d’utiliser des huiles possédant majoritairement des acides gras mono insaturés, qui tiennent mieux la chaleur, comme l’huile d’olive, de tournseol, de sésame…

À la friture

Bien que la friture soit un mode de cuisson à éviter, il est important d’utiliser des huiles qui supportent de fortes chaleurs, des huiles avec un point de fumée élevé.

À SAVOIR : Pour chaque huile, il existe une température critique appelée « point de fumée » au-dessus de laquelle il ne faut pas chauffer l’huile car ses composants se dégradent et forment des composés toxiques. Aussi, il est conseillé d’utiliser des températures de cuisson ou de friture basses (inférieures à 195 °C) et d’éviter de faire fumer l’huile. De plus, les bains de friture doivent être renouvelés fréquemment (moins de 10 utilisations).

La plupart des huiles riches en acides gras poly-insaturés sont quant à elles réservées aux cuissons douces ou à l’assaisonnement : Huile de noix, de colza, de caméline, d’amande douce, de lin, pépins de courge.

Voici le point de fumée des huiles de : 
– 
Huile d’olive, sésame : 210 °C
– Huile d’arachide, tournesol : 200 °C

Et aussi : 

  • L’huile de noisette : la plus riche en acides gras monoinsaturés, favorisant le bon cholestérol.
  • L’huile de germe de blé : la plus riche en vitamine E, elle est très fragile ; à conserver au frais et au sec.
  • L’huile de lin : très riche en acides gras oméga-3, bénéfique pour le cœur et le système circulatoire. Elle est particulièrement sensible et s’oxyde rapidement.
  • L’huile de coco : en plus d’apporter une touche exotique à vos plats, l’huile de coco extra vierge supporte bien les hautes températures. Cependant, elle est composée à près de 90% d’acides gras saturés. Il convient donc de ne pas la consommer en excès. 

 

huile de noisette
germe de blé
huile-de-lin-vierge-de-france-bio-250-ml-bio-planete_11234-1
huile-de-coco-vierge-bio-1-l