Prendre soin de sa sphère ORL

photo-1519202270721-a737823482ccLes gestes simples à adopter

Nettoyez régulièrement votre nez avec une solution saline. Nous négligeons souvent cette partie de notre corps. Hors c’est la première porte d’entrée des virus et autres microbes. Il est donc important de prendre le temps de le faire (au minimum matin et soir). De même, pensez aussi à vous moucher.

Côté nourriture, privilégiez les fruits et légumes frais de saison et adopter une alimentation riche en nutriments et vitamines. Sachez par exemple que l’ail, l’oignon et les échalotes bio stimuleront vos défenses immunitaires et permettront de lutter contre les infections. Évitez par contre les aliments riches et surtout les mauvaises graisses (charcuterie, huile raffinée…). De même, limitez au maximum les aliments ultra transformés (collations salés, produits et boissons sucrés, viandes transformées…).

Ne vous découvrez pas d’un fil !

Attention ne soyez pas trop optimiste avec l’arrivée du beau temps ! Mieux vaut ne pas trop se découvrir durant cette période de transition où le temps est encore très variable. Un chaud/froid et c’est le rhume assuré ! Évitez donc de vous séparer trop rapidement de vos vêtements d’hiver. Quand le froid réapparaîtra couvrez-vous bien, notamment lorsque vous sortez, en protégeant bien la zone oreilles-nez-gorge.

Pensez également à réchauffer votre corps par le biais de la nourriture et des boissons (infusions, soupes…). Elles sont très utiles pour lutter contre la déshydratation (la sécheresse fragilise les muqueuses nasales et les bronches) et fluidifier les sécrétions. Vous pouvez aussi inclure dans votre alimentation certains aliments connus pour leur pouvoir réchauffant et boostant. Le gingembre et certaines épices dont la cannelle par exemple (Le thé Tonichaï de Thés de la Pagode par exemple mixe ainsi les deux avec de la cardamone et de la menthe). Enfin pour vous réchauffer et vous détendre, n’hésitez pas à utiliser une bouillotte qui aura aussi le mérite de dissiper vos tensions musculaires.

« L’ultra-transformation industrielle déstructure les aliments naturels d’origine. L’organisme ne profite alors pas des nutriments essentiels à la bonne santé comme les fibres, les vitamines ou les antioxydants. »

Vous pouvez également freiner votre consommation de produits laitiers. Bien qu’à ce jour aucune étude scientifique n’est établit le lien entre la consommation de lait et la formation accrue de mucus, beaucoup de spécialistes de la médecine douce y voient pourtant une corrélation. La caséine, une protéine du lait, pourrait aussi être responsable d’un déficit du système immunitaire car celle-ci est mal dégradée par le corps humain. Pour vous faire votre propre opinion, vous pouvez essayer de supprimer le lait animal (sous toutes ses formes) de votre alimentation durant 3 semaines. Pensez aux alternatives faciles d’utilisation comme les boissons végétales qui vous permettront de faire le test en douceur. Si vous constatez une amélioration de votre état, songez peut-être alors à adopter ce régime au quotidien.

Enfin, la consommation de gluten peut être elle aussi limitée voire stoppée. Cela permettra de déceler une éventuelle intolérance alimentaire pouvant être responsable de certains troubles ORL.

Découvrez à la page suivante les méthodes naturelles pour prévenir et soutenir votre immunité.