Prendre soin de sa sphère ORL

Huiles essentiellesPour le nez

Veillez à procéder à un nettoyage régulier. Les inhalations sont très efficaces pour décongestionner. Vous pouvez encore utiliser l’HE d’Eucalyptus et de Ravinstsara. Déposez 5 gouttes de chaque dans 1 grand bol d’eau bouillante et inhalez avec une serviette sur la tête pendant une vingtaine minutes (4 jours). Pour la journée, vous pouvez déposez quelques gouttes sur un mouchoir en tissu que vous collerez aux narines en inspirant le plus souvent possible. Pour soulager et décongestionner les sinus, il est aussi possible d’utiliser un complexe de plantes fraiches. Le complexe Synolis de Herbiolys est parfaitement adapté. Ses composants participent efficacement à la décongestion des sinus. Leurs effets bactéricides et antiviraux contribuent quant à eux à combattre l’infection.

Pour la gorge

les gargarismes sont très actifs. Vous pouvez utiliser du vinaigre de cidre dilué dans de l’eau avec une cuillère à café de sel marin. Gargarisez-vous et veillez ensuite à bien recracher. Sachez qu’il existe aussi des sprays buccaux qui aideront à lutter contre l’infection (spray nomade d’urgence ballot flurin, spray sans alcool Aagard). Une cuillère de miel de thym ou d’accacia additionnée de quelques gouttes de citron dans votre infusion permettra aussi d’adoucir la gorge.

Pour les oreilles

Dès les premiers signe de gène vous pouvez appliquer 1 ou 2 gouttes d’HE de niaouli tout autour de l’oreille. Le chaud calmera aussi la douleur.

Faites preuve de discernement

Tous les conseils cités ci-dessus sont à adapter à votre personne. Il n’existe pas de traitement miracle et il est important de bien vous faire conseiller en magasin. Si vous êtes touché(e) par une infection, il est intéressant de vous poser les bonnes questions et de faire un bilan sur votre hygiène de vie actuelle. Celui-ci permettra sans doute de trouver les bonnes solutions. Pensez surtout à prendre soin de vous, à dormir suffisamment, à manger sainement et à évacuer le stress par le biais d’une activité par exemple. Votre force vitale ne s’en portera que mieux !

Bien entendu, en fonction de vos symptômes et de leur durée il sera toujours nécessaire d’avoir l’avis de votre médecin afin d’éviter les complications. Evitez par contre l’automédication à base de certains médicaments trouvés en pharmacie qui sont largement décriés. Dernier conseil, si un traitement antibiotique est nécessaire, n’oubliez pas de protéger votre flore.