Zéro Tabou Acné, et si on essayait de lui faire la peau ?

Pour nettoyer :

Une fois que vous vous êtes démaquillé(e), vous pouvez opter pour un savon saponifié à froid afin d’enlever l’excédent d’huile. Pour celles et ceux qui ne sont pas adeptes du savon, il existe également des mousses nettoyantes bio parfaitement adaptées et dont la composition douce n’agressera pas la peau.
Si vous aimez les masques, vous pouvez en réaliser un (1 à 2 fois par semaine). Veillez toutefois à ne pas utiliser des produits trop asséchants et pensez à bien hydrater votre peau ensuite. Nous vous recommandons par exemple le miel de manuka (à laisser poser 30min) ou le ghassoul qui nettoie sans irriter les glandes sébacées (sans laisser sécher, environ 5min de pose).

Pour rafraîchir et chouchouter :

Une fois la phase de nettoyage terminée, vous pouvez vaporiser une eau florale sur votre peau encore humide. Les hydrolats auront les mêmes propriétés que les huiles essentielles, mais en beaucoup moins puissantes. Elles ne seront donc pas trop agressives ! La lavande aura une action purifiante, le calendula une action cal- mante, l’achilée sera rafraichissante, astringente, cicatrisante et nettoyante, la menthe poivrée resserrera les pores…

Pour hydrater et protéger :

Le gel d’aloe vera est parfaitement adapté aux peaux acnéiques. Cette plante possède en effet des propriétés très intéressantes et complémentaires. D’une part, des vertus anti-inflammatoires et antiseptiques. D’autre part, des vertus cicatrisantes et légèrement exfoliantes. Sans compter, qu’elle possède un fort pouvoir hydratant et permet de booster la production de collagène.

Si vous n’aimez pas utiliser le gel pur et que vous êtes attaché(e) aux crèmes qui sentent bon, il existe des cosmétiques bio qui utilisent l’aloe dans leur composition.

Astuce : Vous pouvez aussi ajouter quelques gouttes d’huiles végétales dans votre gel d’aloe vera.

Quand le bouton est là

Vous le savez déjà mais une petite piqûre de rap- pel ne nous fera pas de mal. On ne perce jamais un bouton. D’une, c’est la garantie d’avoir une cicatrice, de deux,c’est l’occasion pour les bac- téries de se multiplier et de provoquer d’autres lésions. Le mieux est donc d’assécher le bouton en question. Pour cela, vous pouvez opter pour une huile essentielle comme celles de Tee Tree, de ravintsara ou d’hélicryse italienne. Il existe aussi des roll-on bio pour agir directement sur le bouton. Si vous n’affectionnez pas les huiles essentielles ou que vous les supportez mal, vous pouvez utiliser de la propolis noire ou de l’argent colloïdales qui fournissent de très bons résultats. A noter : l’aromathérapie peut aussi vous servir pour la relaxation ! Ainsi en cas de stress, n’hésitez pas utiliser l’huile essentielle d’ylang-ylang par exemple.

Pour camoufler

Bien qu’il vaille mieux laisser sa peau respirer, on comprend facilement la difficulté que cela peut représenter.

Voici donc quelques bases :

Pour atténuer le rouge, vous pouvez utiliser une base verte, que vous viendrez ensuite recouvrir avec une couleur adaptée à votre carnation de peau. Encore une fois, utilisez des produits dont la composition ne fait pas peur et privilégiez les fonds de teint minéraux qui contiennent des ingrédients antiseptiques comme l’oxyde de zinc et d’autres ingrédients qui absorbent l’excès de sébum.

UNE BELLE RENCONTRE, inspirante et positive !

Cliquez pour découvrir notre interview avec Anne Latuille de « nothing but my opinion ».