Zéro tabou : mauvaise haleine

C’est l’été mais ma bouche ne sent pas la rose.

« Avoir une haleine de poney, de phoque, de chacal »… ça nous est tous arrivé au moins une fois dans notre vie. Et pour cause, ce phénomène qui porte le nom d’halitose, toucherait près de 50% de la population adulte occidentale. Définie comme le fait d’avoir mauvaise haleine et ce à différents degrés, il ne s’agit pas d’un problème grave au sens médical du terme. Cependant, elle peut avoir des répercussions sociales et psychologiques catastrophiques. Associée à des croyances parfois infondées concernant l’hygiène, les personnes touchées par l’halitose ont souvent du mal à en parler. C’est d’autant plus dur pour elles, qu’en parallèle, il est tout aussi compliqué pour les proches d’évoquer le problème. Les causes de la mauvaise haleine sont très nombreuses puisqu’on estime qu’il en existe plus de soixante ! Néanmoins, elles restent d’origine buccale dans 90% des cas. Loin d’être irrévocable, des mesures simples et naturelles peuvent aider à lutter contre ce phénomène ! Lisez la suite, vous allez rester bouche bée…

C’est bon… à savoir !

La mauvaise haleine du matin et l’art de mettre l’eau à la bouche

Zéro tabou mauvaise haleineMalheureusement la mauvaise haleine au saut du lit est (plus ou moins) le lot de tout le monde. La faute de nos glandes salivaires qui sont elles aussi au repos et qui
font normalement le travail d’élimination des mauvaises bactéries par le biais de la salive. Résultat, pendant la nuit, véhiculées par les résidus alimentaires, celles-ci font la fête et prolifèrent. Vous vous réveillez alors avec une bouche pâteuse accompagnée d’une odeur à couper le souffle. Pensez donc à mettre une carafe d’eau sur votre table de chevet pour humidifier un maximum votre bouche au coucher et si vous vous réveillez durant la nuit, n’hésitez pas à reprendre une petite lampée ! A noter : l’hydratation est essentielle pour éviter la mauvaise haleine. Cette astuce est donc valable en journée également. Bref hydratez-vous un maximum !

Des aliments qui ne donnent pas envie de l’ouvrir !

Non, ce n’est pas une légende… Il y a bel et bien des aliments qui provoquent une mauvaise haleine en étant responsable de réactions chimiques dans la bouche et dans l’appareil digestif. Ces réactions produisent alors des composés malodorants. Certains aliments comme l’ail, les oignons, les échalotes ou le chou sont ainsi connus pour ça mais d’autres le sont moins ! C’est notamment le cas de la viande, des œufs, du fromage et des produits sucrés dont les résidus entraînent une prolifération des bactéries dans la bouche. Or plus il y a de bactéries, plus il y a de composés sulfurés ! Attention également à tout ce qui est trop salé, au café, au thé et à l’alcool qui limitent la production de salive, assèchent la bouche, favorisant ainsi la prolifération de bactéries. Dernier conseil, pour éviter la mauvaise haleine lors d’un rendez-vous, évitez également les repas à base de curry et de piment car ils sont, eux aussi, mis en cause !

Comment savoir si j’ai mauvaise haleine ?

Souffler dans sa main pour connaitre l’état de son haleine ne fonctionne pas ! Par contre il existe un test très facile à réaliser chez soi et qui ne nécessite rien de plus qu’une petite cuillère et quelques minutes.

  1. Munissez-vous d’une petite cuillère et utilisez-la pour racler votre langue.
  2. Laissez-la sécher à l’air libre quelques minutes.
  3. Sentez ! L’odeur est la même qu’à l’intérieur de votre bouche !

Vous pouvez aussi lécher le dos de votre main et attendre que ça sèche mais selon l’état
de votre haleine vous risqueriez de le regretter.

Enfin sachez qu’en cas de mauvaise haleine persistante, il existe aussi des tests d’évaluation à réaliser chez votre dentiste qui pourront vous permettre d’obtenir un diagnostic précis !

Place aux solutions naturelles !

Bien entendu, l’hygiène est essentielle mais on ne doute pas que vous soyez déjà au point sur le sujet (minimum 2 brossages de 3 min !) Par contre, en parallèle du brossage de dents classique, on a d’autres pistes à vous suggérer !

Les méthodes ayurvédiques de nettoyage où comment tenir les bactéries éloignées.

Le bain de bouche à l’huile

Un rinçage et un gargarisme seront efficaces pour éliminer les bactéries. Pour se faire, vous pouvez utiliser une cuillère à soupe d’huile de sésame (ou de coco) avec laquelle vous vous gargariserez durant quelques minutes (pas moins de 5) avant de la recracher. Le liquide alors chargé en « déchets » devra avoir pris une apparence blanche et laiteuse. Si ce n’est pas le cas, c’est que le processus n’a pas été assez long.

Cette méthode ayurvédique ancestrale permettrait à terme d’obtenir un assainissement général de la sphère buccale (gencives, haleine, dents). Elle est à réaliser le matin à jeun. Vous pouvez aussi précéder les repas avec cette technique qui grâce à la haute teneur en lipide de l’huile permettra aux dents d’être protégées par une fine pellicule grasse qui empêchera les sucres de s’accrocher à l’émail.

Le gratte-langue : un incontournable 

Très répandu en ayurvédie, le gratte langue permet de se débarrasser du dépôt de bactéries formé sur la langue par les aliments mal digérés. Pour l’utiliser vous devez saisir les branches entre le pouce et l’index, ouvrir grand la bouche puis poser la partie charnue du gratte-langue sur le fond de la langue. Une fois posé, ramenez-le vers la pointe de la langue puis passez-le ensuite sous l’eau courante. Vous pouvez recommencer l’opération de deux à trois fois en fonction de l’épaisseur de la pellicule que vous avez sur la langue.

Si vous aimez les bains de bouche plus frais, voici une recette facile à réaliser à base de bicarbonate qui est lui aussi efficace pour lutter contre la mauvaise haleine grâce à ses propriétés antibactériennes.

RECETTE DE BAIN DE BOUCHE « FRAICHEUR »
› 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude
› 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée
› 8 gouttes de citron frais
› 4 feuilles de menthe à laisser infuser (optionnel)

Des solutions naturopathiques qui ont du bon !

S’il existe des aliments à éviter, d’autres au contraire sont très utiles en cas de mauvaise haleine. Voici la liste des principaux aliments qui pourront vous aider au quotidien.

1.Des infusions de thym, de menthe…

Le thym et la menthe sont tous deux de très bons antiseptiques qui permettront de lutter contre la présence des bactéries responsables de la mauvaises haleine. Très agréables, les infusions permettront elles aussi de garder un bon taux d’hydratation.

2.Le jus citron

Ses vertus antiseptiques permettront de lutter contre la mauvaise haleine. Dilué dans l’eau, le jus de citron permettra aussi de bien vous hydrater.

3.Le charbon végétal

En complément alimentaire, le charbon végétal permet une détoxication intestinale. En absorbant les toxines et les bactéries, le charbon végétal pourra vous aider à vous débarrasser d’une haleine incommodante liée au système digestif.

4.Le persil frais

Dans l’idéal, vous pouvez faire infuser du persil frais dans de l’eau et vous gargariser avec mais si vous n’avez pas le temps vous pouvez directement mâcher du persil frais. En plus de vous donner une bonne haleine, le persil est excellent pour la santé. Ne vous en privez pas !

5.Le clou de girofle & la cannelle

Reconnu depuis toujours dans la médecine chinoise pour la santé des dents, le clou de girofle possède des propriétés antiseptiques et même anesthésiques. Mâcher un clou de girofle permet ainsi d’améliorer l’haleine et de prévenir les infections dentaires. De la même
manière, vous pouvez sucer un bâton de cannelle. Dans tous les cas, ne les avalez pas !

6.Les graines de cardamone, fenouil, aneth et anis…

Mâcher des graines d’anis vous aidera à détruire les bactéries présentes sur la langue. La cardamone, le fenouil et l’aneth apporteront quant à eux de la fraicheur et masqueront la mauvaise haleine.